fbpx

L’action des eaux

Les eaux de Capvern proviennent du Sud-est de la commune.
Ce sont des eaux sulfatées, calciques et magnésiennes tempérées et oligothermales

Les eaux de la source de Hount Caoute ont la concentration en magnésium la plus importante des stations de diurèse (79,7mg/litre).

Les propriétés de l’eau thermale de Capvern Les Bains ont été confirmées par de nombreux travaux de recherches sur l’eau thermale.

Le rapport calcium /magnésium est tel que la diurèse est maximale avec un facteur de risque lithiasique minimal 

Composition physico-chimique des eaux minérales de Capvern

Avis de l'expert Docteur Céline Tabone

L’avis de L’Expert : Dr Céline TABONE, médecin thermal à Capvern-les-Bains

Outre ses vertus diurétiques, l’eau de Capvern-les-Bains a des effets prouvés sur le métabolisme, au niveau de l’uricémie, du cholestérol et des triglycérides, c’est pourquoi elle est particulièrement indiquée pour le traitement du surpoids et de l’obésité. Comme pour les affections urinaires, la cure de boisson est bien entendu essentielle.

L’action de l’eau thermale sur la fonction rénale et sur la fonction hépatique est également reconnue

 

Action Durétique

L’augmentation de l’absorption aqueuse positive le bilan de l’eau et aboutit par tous les processus de régulation homéostatique à une augmentation de la diurèse aqueuse avec émission d’une urine hypotonique. 

Action anticristallisante

Le rapport calcium /magnésium est tel que la diurèse est maximale avec un facteur de risque lithiasique minimal. 

Action anti-infectieuse

Plusieurs facteurs interviennent: 
L’action diurétique de l’eau de la source du Hount Caoute, en augmentant le débit urinaire, limite la pullulation microbienne. 

La baisse de l’osmolarité urinaire freine directement la prolifération microbienne. 

La régénération de l’épithélium urinaire limite les foyers des germes. 

La présence dans les eaux d’une grande proportion de silice (11,6mg/litre) et de cuivre (0.02mg/litre) tend à expliquer l’action anti-infectieuse .Les praticiens de mèdecine fonctionnelle obtiennent une tonification de l’organisme en général contre les infections en faisant des charges thérapeutiques de Si et de Cu. 

Action desquamante

Pendant les premiers jours de cure de diurèse, on constate dans les verres de diurèse une desquamation de l’épithélium urinaire, avec dépôt important dès le 4éme jour de cure. Cette desquamation entraine une régénération de l’hépithelium urinaire favorisant la désincrustation du calcul, caliciel ou urétéral, enclavé dans la muqueuse. 

L’action de l’eau thermale sur la fonction rénale et sur la fonction hépatique est également reconnue

 

Action hépato-cellulaire

La cure sulfatée calcique de Capvern les Bains entraine une stimulation globale des fonctions cellulaires hépatiques tant endocrines qu’exocrines. 

Action hépato-biliaire

Les eaux sulfatées calciques et magnésiennes possèdent un pouvoir cholérétique important. 
Définition du mot Cholérétique : 
Se dit des substances facilitant la sécrétion de bile (liquide participant à la digestion des graisses). 

Effets cholécystokinétiques

Augmentation du tonus musculaire de la vésicule qui se vide mieux et qui augmente son efficacité. 

L’action de l’eau thermale de Capvern Les Bains sur les dysmétabolismes(anomalies des taux de lipides, de cholestérol etc.) est exemplaire.

Les actions de l’eau thermale ont été mises en évidence par des bilans répétés avant et après la cure thermale sur des populations de curistes :

Hyper-uricémies

Excès d’urée dans le sang, c’est la plus ancienne indication de Capvern, traitement de la goutte et de toutes ses manifestations douloureuses. 

Dyslipidémies

Dislipidémies, c’est-à-dire excès de graisse dans le sang. 
Les médecins de Capvern assurent que cette indication a un grand avenir car la population atteinte est nombreuse, le pronostic sévère et les résultats de la cure bénéfiques. 

Etats pré-diabétiques

La cure de boisson d’eau thermale permet d’obtenir une baisse de la glycémie de 8 % en moyenne. 

Surcharche pondérale

Avec les vertus de l’eau thermale, les médecins notent une perte de poids chez leurs patients.

Cure de boisson

Des quantités d’eau de Hount-Caoute variables avec le sujet sont prises 3 fois par jour : au réveil, au milieu de l’après-midi et le soir au coucher. On y associe l’hydrothérapie devenue classique dans la station : douches, bains avec cataplasmes, etc.

Revue de presse : Les Porteurs d'eau

Les porteurs d’eau de Capvern-les-Bains

Frédéric et Gilbert terminent l’embouteillage avant la tournée du petit matin. /Photo DDM P.C. 

Sur le pont dès 3 heures du matin, Frédéric et Gilbert remplissent et livrent les bouteilles d’eau destinées aux curistes de Capvern… avant de retourner travailler à leur ferme. 

Lovée dans sa vallée, bien à l’abri de sa couverture d’arbres et pelotonnée à l’orée des Baronnies, Capvern-les-Bains dort. Alignement d’hôtels silencieux, pensions aux volets tirés, mémoire Belle époque que ravive soudain l’éclairage jaunissant les façades… il est trois heures du matin, les curistes se reposent. Pas une lumière aux fenêtres, pas un bruit, donc. Sauf là-bas… dans ce bâtiment à côté des Grands Thermes, au rez-de-chaussée de la buvette, à la source d’Hount Caoute où deux hommes s’activent sans un mot. 
Grande salle dallée de marbre aux néons allumés, bruit de verres entrechoqués sur une ligne puis dans des casiers…. Gilbert Peres remplit d’eau les bouteilles que Frédéric Claverie étiquette sur leur bouchon de la date du jour. « Et aujourd’hui ça va, c’est le début de la saison, on n’a que 150 litres à faire mais l’été, ça monte à 500 voire 600 litres » précise Frédéric tandis que Gilbert commence à charger la fourgonnette. 
Gilbert et Frédéric ? Les seuls porteurs d’eau des Pyrénées, sans doute. Car ici à Capvern, station où l’on traite principalement les calculs rénaux, les affections de l’appareil digestif et l’obésité, aussi, la cure a sa spécificité : le portage à domicile du litre quotidien afin que le patient puisse boire allongé et bénéficier dès son réveil des vertus diurétiques de cette eau un brin « crayeuse » sur la langue. 
Revenu de complément 
Ce faisant… 18 ans donc que Frédéric, 40 ans, fait la tournée pour déposer les bouteilles devant les portes. « Et moi ça fait 4 ans » enchaîne Gilbert, 57 ans qui trouve là lui aussi un revenu de complément. Car tous les deux sont éleveurs. 30 vaches pour Frédéric, à Mauvezin, 140 pour Gilbert, à Ricaud… « Sans les 1 000 € mensuels que ça nous rapporte durant la saison, du 28 mars au 29 octobre, vivre seulement avec la ferme, ce serait très dur, c’est un revenu indispensable pour nous » concèdent-ils l’un comme l’autre. 

« 20 bouteilles pour La Source » annonce Frédéric au volant, « Cinq » plus loin à servir en « 3+2 » continue-t-il en suivant le listing tandis que Gilbert descend pour remplacer les vides par des pleines… « On respecte l’horaire parce que certains curistes attendent déjà notre passage » commente Frédéric. Témoin celui-là qui sort soudain, bien avant l’heure du laitier. 

De 3 h 30 à 5 heures, ils enchaînent ainsi jusqu’aux locations les plus éloignées de Capvern village, là-haut. Puis c’est le retour vers la station en prenant par l’antique voie romaine qui passait déjà par ces célèbres « Aquae Converanum » bénéfiques pour la santé. « Après ? La tournée finie, on fait le linge aux thermes du Bouridé, puis on fera l’entretien du parc » poursuivent-ils. Et il sera 8 heures passées, l’heure de rentrer à la ferme. L’heure de s’occuper des bêtes. Avec juste une sieste entre 10 heures et midi. Sauf l’été. « Le moment le plus dur, parce qu’il y a les foins à faire, qu’on finit tard le soir et qu’il faut quand même se lever tous les jours à 2 h 30 pour réattaquer au plus fort de la saison. Alors là, la fatigue, oui, elle y est… Mais aujourd’hui, un paysan, s’il veut s’en sortir, est-ce qu’il a le choix ? »